Bienvenue sur Abominus

Abominus évolue, Snoop aussi !

Venant récemment d'avoir un bouleversement dans ma vie, je souhaite changer pour devenir quelqu'un d'autre, de meilleur, différent tout en gardant ce qui j'espère est bon en moi. Vous pourrez suivre, mais cela est plutôt à but thérapeutique, l'évolution du Snoop en Snoop 2.0 !

Catégories

Commentaires récents

Recherche par date

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

J’ai envie de crever.
Ce matin rien de spécial, je me suis levé tôt et j’ai accompagné N à la gare en voiture. je suis par la suite allé au boulot ou j’ai passé une journée longue bien qu’intense à certain moment. Il y a beaucoup de monde sur ce site. Je suis passé par la salle de sport ou j’ai dépensé mes 1300 calories quotidiennes. Un tour au carrefour prendre de quoi manger et retour chez moi. Je me fais des repas pour la semaine, des escalopes de poulets que j’avais acheté en promo il y a quelque temps. Je m’installe pour manger devant un dessin animé et je rejoins Y et N sur un jeu juste pour leur faire un « coucou ».
C’est là que mon téléphone sonne. Je décroche, c’est Marion. Elle me dit que j’ai raison, trois mois c’est trop long, mon cœur ne fait qu’un tour, l’appel de dimanche avait prouvé que je lui manquais, qu’elle avait besoin de me parler, j’avais, même si je ne m’emballais pas, de nouveau l’espoir que l’on pouvait recréer quelque chose.
« Je suis sur de mes sentiments Alexandre, je ne t’aime plus et je sais que même si on se remet ensemble, dans 2 ans on se séparera »…
Mon cœur se déchire, je ne comprend pas cet appel, ce qu’il se passe, c’est… c’est comme si elle me quittai une seconde fois, comme si elle enfonçait un poignard ou une tronçonneuse dans ma poitrine, j’ai envie de pleurer et je… je ne comprend pas. Pourquoi m’appeler si tard tout en sachant que cet appel me déchirerais ? Pourquoi, alors que je deviens quelqu’un d’autre, quelqu’un que moi même je ne connais pas encore, elle sais et est persuadée que l’on se séparera ? Je me sent détruit, terrassé. J’essaye de lui parler, de lui expliquer que ce qui à fait qu’elle n’était plus amoureuse de moi c’est mon comportement, mes défauts, le fait que je changeais pas comme elle voulais, toutes ces chose que je suis en train de revoir pour moi, pour ne plus commettre ces erreurs, pour devenir quelqu’un de meilleur. Mais aussi ses peurs, l’avenir, tout ça mélangé et que surtout, l’amour était un ensemble, que si je lui manquais, si elle avait besoin de moi, ce n’était pas juste parce qu’elle avait besoin d’une présence, sinon elle pouvait trouver n’importe qui pour me remplacer… Ce qui me fais le plus mal c’est qu’elle puisse dire qu’elle me quittera de nouveau si nous nous remettons ensemble. On ne peux pas prédire l’avenir, on ne sais jamais ce qu’il peux arriver, elle m’assurai m’aimer quelques jours avant de me quitter, je n’aurai jamais cru possible de pouvoir sortir de ma dépression et faire tout ce que je fais actuellement alors que je souffre tellement et qu’en temps normal, je me serais déjà foutu en l’air. Assurer que cela se passera de cette manière, qu’elle me quittera, en être persuadé. Alors que si nous recommençons quelque chose ce sera totalement différent, sur des bases précises, solides, axées sur la discution, l’échange et la compréhension.
Je ne sais plus comment expliquer tout ça, quoi que je dise, elle reste sur sa position, sans même mettre en doute le fait de prédire l’avenir avec autant de certitudes. Moi.., moi je ne comprend pas… Elle dit qu’elle n’aura pas connu autre chose si l’on se remet ensemble et qu’elle sera frustrée, qu’elle à besoin de connaître un autre homme ou une période de célibat. Je le conçoit, je me suis déjà demandé ce que cela aurai pu être si j’avais connu quelqu’un d’autre. Mais ce n’est pas un passage obligatoire, une fatalités de ne pas avoir connu d’autres hommes. Si l’on base ses sentiments là dessus, il est normal de tout faire pour « savoir » mais de là à tout axer au dépend de nos sacrifices, nos évolutions, nos créations, notre couple, je trouve cela égoïste et surtout facile.
Je me remet totalement en question, j’ai fais tout mon possible pour qu’elle soit libre, qu’elle puisse faire les études qu’elle voulait sans que notre couple interfère ou ne la gène. J’ai voulu ne surtout pas la brider, lui permettre d’avoir un avenir sans qu’elle se sacrifie comme elle voulait le faire au début de notre relation. Elle devait venir étudier à Nantes, mais elle eu l’opportunité de la Sorbonne, je n’ai pas hésité, c’était bien mieux pour son avenir. Je l’ai toujours considérée comme il se doit, je l’ai respectée, j’ai sacrifié une grande partie  de notre couple en attendant que l’on puisse enfin vivre ensemble, créer une famille, c’était la femme de ma vie. C’est comme une fleur sauvage que j’aurais découvert, protégé, choyé tout en étant distant pour ne pas l’étouffer, qu’elle puisse se construire avec mon amour mais avant tout comme elle le désire. Mais, une fois devenue fleur épanouie, quelqu’un venait la couper devant mes yeux pour l’emporter loin de moi.

Qu’aurai-je du faire ? être comme tous ces hommes que je déteste, macho, égoïste, lui enlever sa liberté, la rendre dépendante et la priver de sa vie ? Ou bien alors l’étouffer de mon amour, la forcer à n’être qu’avec moi au dépend de ses études ? Je sais que je n’ai pas été parfait, loin de là, que les choses qu’elle me demandais, j’avais du mal à les réaliser, déconstruire mon monde tant que nous n’étions pas réellement ensemble. J’ai essayé de changer beaucoup de choses, j’y suis arrivé, mais il m’en restait beaucoup d’autres, celles que je change actuellement, c’était pour nous, pour notre histoire à l’origine. Ces dernier temps je luttais contre mon passé, contre des événements que je voulais enfouir pour pouvoir évoluer pour elle, j’étais distant, aigris, c’est un combat difficile et je n’ai pas fait attention à mon comportement, elle me disais sans cesse qu’elle m’aimait, comment voulez-vous que je le devine ?
Lors de notre séparation, la seule chose que je lui ai demandé c’est de ne pas se dire sous prétexte que notre histoire était finie, que nous ne pourrions pas nous remettre ensemble, que si nous avions des sentiments l’un pour l’autre, il ne fallait pas les cacher, car l’on ne savaient pas de quoi l’avenir était fait. C’était la seule chose et elle ne l’a pas respectée avec ses certitudes sur notre couple. Je suis éfondré, mais je fini par comprendre qu’elle se base sur le fait que nous sommes encore ensemble et que nous faisons un « break ». Hors elle m’a bien quittée, cela fait un mois depuis hier que je pleure quasiment tous les soirs, un mois que je me torture pour ne pas sombrer dans la dépression, un mois qu’elle me manque et que je ne sais pas comment voir mon avenir sans elle. Nous discutons de ce point de vue et effectivement, malgré ce qu’elle m’a dit lors de notre séparation, elle ne m’avait pas réellement quittée. De ce point de vue là, elle ne peux pas non plus effectivement comprendre ses sentiments, de plus elle sait que je l’aime encore et qu’elle à peu de choses à faire pour que j’en revienne vers elle. Par ailleurs, cette période est en pleine contradictions, me demander de l’oublier, essayer de m’imaginer sans elle mais aussi tester mon amour, savoir ce que je suis prêt à faire. Contradictions aussi pour elle,je ne sais plus quoi dire, quoi faire,… J’espère pouvoir un jour mériter une autre chance, nous ne sommes plus ensemble, j’aurai surrement à la re-séduire, tout comme n’importe qu’elle femme, j’espère juste qu’elle ne refusera pas nos sentiments car notre histoire est finie. Nous nous reverrons quand même d’ici 2 mois, comme prévu à l’origine, il faut qu’elle puisse se faire à l’idée que nous sommes séparés et que l’avenir n’est jamais certain. Je ne lui demande que ça, laisser une chance à une nouvelle histoire si elle venait à se présenter.
Nous sommes le mardi 29 janvier 2013 et je deviens fou. J’ai envie de pleurer constamment, j’ai de nouveau des douleurs dans tout mon corps. J’espère tenir le coup, ne pas sombrer, je suis à bout, c’est en ce moment que j’aurais besoin d’amour. Je ne sais plus quoi penser de moi.

C’est dur de se lever ce matin, pas envie d’allez travailler. La journée se passe pas trop mal, un peu de monde, mais elle est longue etj’ai hâte de rentrer. Rien à dire de spécial sur le boulot aujourd’hui. J’ai faims depuis quelques jours, j’ai l’impression que mon corps craque et je dois me battre contre çà. Déjà je résiste aux tentations pourtant très forte avec ce que mange N continuellement à coté de moi, surtout les « Granola » mes biscuits préférés…  Bref, mon corps se révolte et veux de la nourriture, c’est la boulimie qui reprend, cependant je lutte de part mon estomac qui a diminué, mon régime et ma motivation. Mais bordel ce que c’est dur… Et ça va de paire avec une flemme d’aller au sport que je combat aussi. En temps normal, je serais rentré directement chez moi et je me serai enpifré de saloperies de toutes sortes et de nourritures réconfortantes et grasses.

Je vais donc au sport, je fais 30 min de rameur et 30 min de vélo élyptique. J’ai perdu plus de 1300 calories ce soir, en une heure c’est très très bien. Je discutte un peu avec des gens de l’asso, l’ambiance est quand même sympa, je me sent un peu comme chez moi maintenant. Je test sur le rameur, c’est génial, les piles défectueuses des appareils ont été changées. C’est une bonne nouvelle. Je fini pas mal en sueur, un peu mal dans les jambes et le ventre, mais je vois le résultat point de vue du muscle, j’ai des mollets en béton même au repos ! un truc de fou… Je suis donc rentré bien fatigué, on a papoté avec N, j’ai préparé à manger, je lui ai fait des crepees au fromage (congelées) et des nuggets, moi j’ai pris du jambon blanc, un carré frais aux herbes 0% et une soupe de cresson avec 4 blanc d’oeufs et 2 jaunes. Je me suis pété le bide, avec mon truc de protéines en plus, j’était blindé, beaucoup trop. Même si c’était pas extrêmement calorique et que je dois manger beaucoup de protéines, je m’en suis voulu de suite et je me suis sentit pas bien. J’ai préparé mes affaires par la suite, on a joué un peu et décidé que j’amènerais N plutôt le matin à la gare. Je me suis donc couché fatigué, le bide dérangé et pas très bien moralement.

 

Nous sommes le lundi 28 janvier 2013 et je suis dans la période fragile ou il me faut pas grand chose pour craquer et tout abandonner. Je dois me battre.

J’ai coupé le réveil du dimanche. Je me préserve cette journée de repos, il faut quand même que je récupère de temps en temps ! Bien que la fatigue soit là je me réveille assez tôt et je somnole jusqu’à 10h. Je me lève, ce matin j’ai décidé de me préparer un « petit déjeuné » van Houten sans sucre avec lait écrémé bio et une galette de créréales souflés comme biscuit. Ultra diététique, ultra légé, très peu calorique, un petit dèj qui me permet de ne pas me priver de ce plaisir tout en étant dans la logique de mon régime. Bon la galette c’est un peu juste, mais vue que je ne peux plus manger comme avant, je met bien 10 min à la terminer. Le van Houten, c’est pas mal, j’apprécie le véritable goût de chocolat, bien que c’est un peu meilleur avec du sucre, ce n’est pas aussi fade que je me l’imaginai, je suis content.

Je parle à N qui est dans un demi sommeil, il se réendors à moitié et parle quand il est endormi. C’est un peu loufoque comme situation. Je reçois un sms, c’est elle qui m’écrit. C’est quelque peu surréaliste, j’espérais tous les jours avoir un appel d’elle me disant qu’elle ne voulait plus attendre les 3 mois, ou je ne sais quoi tout en sachant que ce n’était qu’un espoir vain et là, un sms… Fébrile je le lit, elle me dit qu’elle à regardée ce blog et qu’elle se trouvait hypocrite de prendre de mes nouvelles alors que je en le faisais pas. Elle me propose donc de m’appeler demain et une fois par mois pour savoir comment nous allons. Je suis un peu chamboulé, c’est en quelque sorte quelque chose dont je rêvais, mais en même temps, n’ayant jamais voulu que cela dure 3 mois sans contact, je me sent étrange, j’ai aussi un peu peur de ne pas dire ce qu’il faut ou de réagir comme il faut. Je lui répond que je suis d’accord, je dis que les trois mois c’est trop long et qu’elle peux lire ce blog, cela ne me dérange pas, il est surtout un moyen « d’assumer mes actes » comme dit dans le présentation ^^ Vue que je lui demande de m’appeler apres le travail et le sport vers 21h elle préfère m’appeler aujourd’hui, j’axcepte et on s’appel aussitôt.

Mon téléphone sonne, je répond, je n’ai pas du tout oublié sa voix, c’est comme si je l’avais entendue hier. Elle semble contente et/ou de bonne humeur, cela me fait plaisir, elle me donne des nouvelles d’elle, je suis content de l’écouter, de savoir ce qui se passe dans sa vie depuis que je ne suis plus « là ». Son stage, sa motivation, son diplôme, son mémoire, elle me raconte tout comme si rien ne s’était passé, cela me rappel nos discutions du soir sans les « je t’aime » à la fin. De mon coté je lui raconte ce que je fais, en fait, je résume un peu ce que j’écris sur ce blog. C’est un peu dur d’expliquer mes motivations, dire que c’est pour ne pas souffrir ou me foutre en l’air, dire qu’à l’origine c’était pour nous tout ça, mais que je le fais pour moi et peut être pour un « nous » futur ou autre chose.., j’ai l’impression de m’embrouiller. Nous raccrochons plus d’une heure trente après, j’ai l’impression que ça a duré 5 min. Je me sent bien, bien qu’encore un peu plus déboussolé. J’ai surtout peur de perdre ma motivation et de trop espérer, mais je ne vais pas craquer !

 

Je retourne dans le salon où N dors encore à moitié, les discutions sont futiles, enfin surtout incompréhensibles. Je nous prépare à manger, sauté de dinde au curry et fromage blanc 0%, c’est pas mal du tout. On regarde une série pendant le repas puis je me met à ranger. J’ai déplacé l’étagère de l’entrée, re rangé autrement la réserve, pour l’y inclure. Cela fait beaucoup de place au final. J’en profite pour réfléchir à une autre manière de ranger mes affaires et je continue le tri. Entre quelques pauses ordi et discute avec N, j’ai pas trop mal avancé, le résultat est convainquant, il ne me reste plus qu’a ranger le reste des affaires.

Le soir nous sommes invités chez Y et M, c’est la troisième fois, il faut à tout prix que je les invites à mon tour la semaine prochaine ! On a pas mal discutté, mangé un très bon poisson cuisiné par M. Je discutte avec elle par la suite de l’appel de ce matin pendant que Y et N regardent Diablo sur l’ordinateur. Je ne sais pas trop quoi dire, je suis forcément quelque par heureux c’est sur et certains mais je sais que je ne dois pas non plus me faire d’illusions ni de films. Ca me fais du bien d’en parler un peu avec une amie. La soirée se termine vers 23h40, on rentre en passant prendre de l’essence avec N, couché vers minuit 30, demain je vais être explosé, mais c’était une belle journée et la soirée fut très sympa.

 

Nous sommes le dimanche 27 janvier 2013 et je ne sais pas quoi dire, je suis juste certain que je l’aime pour ce qu’elle est, sa personnalitée, sa façon d’être et de vivre. Il faut que je recherche ce qui n’allait pas aussi, c’est un conseil de M et elle à raison, si quelque chose de nouveau est à prévoir, il faut mettre tout à plat dès le départ et partir sur de nouvelles bases. Je ne dois pas être le seul à porter les changements. Elle me manque.

Réveil à 8h.. Difficile, très difficile, je me retourne et j’essaye de me rendormir, bien que le réveil me rappel toutes les 9 min que je dois me lever. Je me bouge quasiment une heure après, la nuit à été courte. Préparation de mon sac de sport, discution avec Y et N, et je descend avec Y dehors attend M (c’est compliqué ! :D) qui en fait était déjà là. Je remonte boire ma décoction infâme et prendre mes affaires et je vais au sport.

Une heure de sport aujourd’hui aussi, 30 min de marche rapide avec pente de 5% et vitesse de 4.4. Ce n’est pas énorme mais cela suffit à ce que j’ai un rythme cardiaque poussé et que je sue. S’ensuit de 30 min de vélo élyptique, j’augmente comme chaque jour la difficulté, j’en suis à 10/11/12, j’augmente toutes les 10 min. Très éfficace, cette scéance me fais perdre plus de 1000 calories encore, c’est agréable car je ne sens pas mes muscles, juste un peu mal aux mollets mais comparé au début et avant la prise de protéines, ce n’est rien. Scéance efficace, j’ai déjà pas mal gagné en masse musculaire, je le ressent et ça se voit, bon bien sur faut regarder mes mollets ou mes cuisses :p mais je suis content du résultat, ma perte de poids se concentre autour de la graisse.

Une fois rentré on papote avec N, j’essaye de faire à manger, mais finallement je me couche 5 min avec Rosa. Chose à ne pas faire, elle reste à mes cotés a ronronner et on s’endors tous les deux, je me lève, la tête dans le paté deux heures plus tard, la journée est bien entamée. N s’était recouché lui aussi, je range un peu puis on se met a glandouiller et surtout parler devant les ordi. La journée passe, repas simple le soir, on rigole bien en jouant à Minecraft puis un peu à diablo. On se couche tôt, enfin vers minuit…

 

Nous sommes le samedi 26 janvier 2013 et le temps passe vite aujourd’hui. Ca fait du bien de se poser entre le travail, le sport et les sorties. Elle me manque

Journée qui semble longue au travail, pas réellement de monde, je m’ennuie quelque peu. Je parle pas mal le midi avec des dollègues pratiquant la musculation et le sport. C’est asser intérrésent d’avoir l’avis et la vision d’autres personnes. Le soir je passe par la salle de sport, rameur et vélo élyptique, je ne fais qu’une heure, car j’ai mon ami à la maison. Cela dit c’est largement suffisant je dépense entre 1100/1200 calories. La salle est étrangement calme, je suis arrivé plustôt que d’habitude ce doit être pour sa. Je discutte avec un utilisateur avec qui j’ai sympatisé.

Le soir c’est soirée « NostalG33k » avec deux amis, je continue mon rangement bien que je sais que ça sera le basard en fin de soirée. On va chercher Y vers 20h30/21h puis l’on passe faire quelques courses de « Geek » des gateaux apéro, gateaux au chocolat et pizza pour eux, pour moi du jambon, fromage aux herbes 0% et poisson. Je m’autorise à prendre une tablette de chocolat 99% de cacao, je vais re-tester, j’avais déjà tenté le coup ce n’était pas fameux.

 

La soirée se passe bien, je galère a récupérer mes cartons que j’avais rangés avec mes câbles de console, mes jeux, dans le fond du placard forcément. Quelques bugs de consoles, elles sont capricieuses vue l’âge, mais on a réussit quelques exploit avec des jeux de baston ^^ C’était bien bien sympa, on s’est bien marré. Il faudra remettre ça en tout cas ! On se couche vers 3h du matin, ca me fait une sacré journée, je suis sur les rotules, mais c’était agréable. Je vais bien m’amuser à ranger tout ça par contre >o<

 

Nous sommes le vendredi 25 janvier 2013 et j’ai l’impression de vivre tout ce que j’avais mis de coté avec ma dépression. C’est agréable. J’ai mis de coté ma souffrance ce soir, mais j’ai eu aussitôt très faim, envie de me baffrer de ce que mangeais mes amis, je suis en période « fragile », facillement démotivable je pense. C’est très dur.

Ce matin réunion syndicale, présentation de notre mutuelle, j’ai l’impression que je suis la seul choqué qu’elle coûte plus de 1800€ par an par employé… Le « représentant » essaye de nous vendre sa soupe en nous présentant un forfait censé être mieux parque qu’il à des options inutiles en plus, par contre, coté lunettes et dentaires, on y perd, même si d’après lui c’est faux, j’ai vraiment l’impression d’être pris pour un con. Je demande qu’on regarde les tarifs ailleurs, c’est pas possible de passer de 30 € par mois avec mon ancienne mutuelle à 150€ par mois pour pas grand chose en plus…Je sais bien que l’âge joue, l’entreprise et qu’on à une part patronale dessus mais quand même… Faut pas abuser. Suite de la réunion sur les problèmes rencontré par l’entreprise. C’est la première fois que je vois tout le monde être unanime, un raz le bol général, on à l’impression que les bisounours se réveillent, j’espère qu’on va se faire entendre mais bon… Je ne me fais plus trop d’illusions.

Après midi calme au nord, un peu de monde mais rien d’insurmontable. Je passe plus de deux heure à aider une jeune à réaliser sa lettre de motivation et surtout à la motiver réellement et lui faire comprendre que l’emploi et la formation qu’elle envisage n’est pas réellement ce qu’elle pense être et qu’il faut qu’elle prenne sur elle. Bref, ce fut extrêmement long, pas dans mon habitude, mais rien d’extraordinaire. Ce soir j’ai un ami qui vient pour le weekend, je rentre directement et je vais le chercher en voiture. Une fois de retour à la maison, je m’en vais rapidement faire ma séance de sport, bien que ce soit pas évident de partir aussitôt, je préfère ne pas louper une seule journée, car si je comence à trouver un prétexte même valable, je serai moins assidu et je risque de me démotiver.

A la salle il n’y a pas grand monde, je commence par le rameur, 30 min au max, ca me fait du bien. Seul bémol, l’écran qui tombe en rade de piles, je ne sais pas réellement combien j’ai dépensé de calories mais c’est dans les 500/600 normalement. Puis 30 min de vélo elliptique, je passe à la vitesse supérieure, niveau 8/9 et 10. Je fini la séance en sueur, pas du tout mal dans les muscles, c’est génial je ne perd plus que de la graisse. Par contre, je fini tous les soirs trempé, mais c’est limite un plaisir de le ressentir comme ça. J’ai donc du brûler dans les 1000/1100 ce soir, c’est déjà très très bien. Je ne m’attarde pas pour rejoindre mon ami, je dois prendre ma douche et nous sommes invités ce soir.

Petite soirée raclette avec des amis. Forcément, j’amène une boite de thon, un yaourt 0% et du jambon blanc. Je ne suis même pas tenté par la raclette, bien que le fromage me manque un peu, j’arrive vraiment bien à me contenir. Mes amis me disent que j’ai perdu du poids et que ça se voit, je ne sais pas, je n’ai pas réellement l’impression. On passe une bonne soirée papotage, bien que je me sente un peu a part des discutions. Je crois que c’était un peu ça que je fuyais quand j’évitais d’aller en soirée.  Mais c’était quand même très sympa, très agréable. Je pense toujours à elle, forcément, mais je me sens moins oppressé.

 

Nous sommes le jeudi 24 janvier 2013 et je me sens un peu ailleurs, pas trop dans mon élément, je pense que c’est la fatigue, il faut que je dorme.

 

Aujourd’hui journée tranquille, la cyber est calme sur le site où je suis ça fait du bien. j’en profite pour filer un coup de main à l’accueil. Le midi je teste ma deuxième poudre version vanille, beaucoup moins infâme que le pseudo chocolat, on dirai de la Danette, je suis rassuré ! Je fais un petit montage pour un faux diplôme que mes collègues vont offrir à une autre venant d’avoir son diplôme de C.I.P, ça m’occupe un peu. Chamboulement en fin d’après midi pour prévoir l’installation de stores, on déménage une partie de la cyber.

Une fois la journée terminée, je m’en vais  comme tous les soirs  au sport ou je dépasse largement les dépenses caloriques des autres fois, 1h30 pour 1600 calories environ. Je ne prend les protéines que depuis hier mais je sent que ca ne tire plus au niveau des muscles, ils vont bien et je sue beaucoup plus, preuve que c’est majoritairement la graisse qui fond ! Je suis content, de cette manière je résoud mes problèmes actuels. Pas de crampes, mais quand même épuisé, ce qui est normal… Je ne pense pas être en mesure de dépasser 1h30 pour l’instant, cela serai trop mauvais pour mon corps et 1500/1600 calories c’est déjà énorme. Quelques collègues m’ont fait des remarques comme quoi j’avais perdu du poids, personnellement je ne le vois pas, je me sent surtout mieux.

Petite soirée tranquille, papotages, un peu de jeux et visionnage de vidéo sur youtube, que des conneries, mais ca fait du bien ! Je me couche encore trop tard, c’est pénible, vue que je dors pas très bien, je suis fatigué en journée. Il faut que j’arrive à ne pas autant réfléchir une fois dans le lit.

Nous sommes le mercredi 23 janvier 2013 et je vais bien, fatigué, mais en meilleure forme physique.

Ce matin c’est dur aussi, comme je travail pas loin je repousse mon réveil. Journée d’accueil, rien de spécial, surtout des appels téléphoniques. Je me renseigne sur la perte de muscle, il faut avoir un apport en protéines égal à son poids x 1.2 gr… En gros pour ne pas perdre de muscle il faudrait que je mange 2 kilo de poisson par jour sans compter les oeufs et le jambon… Je me renseigne donc sur les barres protéinées et les poudres. Après une recherche approfondi sur de nombreux sites se contredisant plus les uns que les autres, sans parler des « conseils » débiles de certains utilisateurs, j’arrive à comprendre. En gros c’est des maths avec des proportions, des calculs basiques et de la logique. IL y à plusieurs sortes de poudres, celles pour la gonflette bourrées de sucres et de saloperie permettant de prendre rapidement du poids, certaines permettant de se faire un corps de rêves et d’autres, dont j’ai besoin pour arrêter de perdre du muscle, servent à « sécher le corps » en gros à garder les muscles tout en perdant la graisse. En fait le principe est simple, le corps consomme autant de calorie qu’il faut tous les jours pour fonctionner. En cas de régime et/ou de sport travaillant plus, il brûle plus de calories et donc il n’a pas reçu assez de calorie lors des repas et doit puisé dans les réserves (graisse). Le truc c’est que la première chose dans laquelle il pioche c’est les muscles, il épuise ce qu’il peux et s’attaque seulement ensuite à la graisse, vous laissant avec des muscles endommagés car n’ayant pas de quoi se développer et ayant été « attaqués ». En gros c’est ce qui se passe actuellement pour moi, mon corps en temps normal consomme énormément de calorie (je suis un four x) ) et avec mon régime plus le sport j’en brûle bien plus que je n’ai d’apport et comme je n’ai plus beaucoup d’appétit et bien je ne mange pas assez de protéine et il fait fondre aussi mes muscles. Je vais donc lui faire un apport sains de poudre de protéines. Je n’en serai pas addicte, c’est le temps de perdre du poids sainement. J’ai donc mis au point avec les conseils et recherches un régime à base de deux poudres, une en début d’après midi qui met du temps à se développer pour l’effort et une juste après l’effort qui me permet de nourrir et soigner mes muscles. J’en ai trouvé à Decathlon, je me suis forcé à boire celle d’après l’effort bien que le goût soit infect mais seulement deux heures après je vois déjà une différence o_O Enfin on va bien voir ces prochains jours, de toute façon je ne risque rien, c’est fait à base de protéines de lait ^^

 

Nous sommes le mardi 22 janvier et je suis de nouveau motivé à bloc !

Ce matin je n’avais pas envie de me lever, je serai bien resté au chaud sous ma couette par ce fichu temps, mais il faut bien gagner sa vie et je ne peux pas mettre mes collègues dans la panade ! Journée moyenne, quelques prises de tête au boulot avec des usager(e)s pénibles. Ca me rappel qu’il faut que je trouve un autre taff ! J’ai eu un coup de nerf avec une jeune qui me prenait pour un con et qui mentais alors que j’avais les preuves de son non respect. J’étais très énervé, un peu trop, je pense que j’ai besoin de me défouler, dissiper cette tristesse qui me rend aigri, l’aerobic c’est bien mais rien ne vaut une bonne séance de squash. Bref, je m’arrange pour ne pas créer le scandale qu’elle veux mètre en place et elle par sans mot dire.

Le soir venu, je me défoule. A peu près 1300 calories de griller selon les machines, ça me fait du bien, je me sens mieux et mon Tshirt est complètement trempé, signe que ce fut efficace. Ce pendant je perd du muscle et ce n’est pas bon, mon apport en protéine bien que conséquent n’est pas suffisant. Je me renseigne demain.
Petite soirée sur Diablo puis Minecraft. Cela me fais du bien de jouer un peux avec Y, ça fait tellement longtemps ! Mais Minecraft me gave déjà, je n’ai vraiment plus le goût aux jeux… Il faut que j’arrive à trouver quelque chose qui me motive et qui ne me fais pas penser à elle. J’ai beau essayer et ne pas le montrer, mais sans le vouloir je ne pense qu’à elle tout le temps.

Nous sommes le lundi 21 janvier 2013 et je vais bien. Un peu crevé et toujours un peu pareil, mais je reprend du poil de la bête, je m’en fout qu’on pense que je ne souffre pas, ce n’est pas un concours et cela ne changera rien.

Aujourd’hui réveil à 12h20, enfin, levé surtout. Téléphone à mes amis que je dois voir ce midi, petite douche salvatrice et départ en moto vers le sud de Nantes. JarniBleu de vent, je décolle dès que je tourne et ce froid… Arrivée chez mes amis, super repas spécial régime, je me régale et je me dis qu’il faut que je songe à inviter tout ce monde :) S’ensuit une après midi très sympa rythmée par un peu de jeu sur ordi en coop et du papotage.

Un dimanche Simple mais agréable. Je suis content d’avoir des amis près de moi.

 

Nous sommes le dimanche 20 janvier 2013 et je n’ai rien de spécial à dire, journée agréable et mélancolie.

Aujourd’hui c’est enfin le weekend, j’ai commencé ma journée par une grasse mat’, levé à 8h32 ! Youhou ! Bref rangement, bidouillage de sac et me voilà au sport. Ayant comme de bien entendue la tête dans le falzar, j’ai oublié de prendre mon petit déjeuné ce qui implique un gros manque de pep’s, je m’arrête donc après une heure d’effort qui fut très intensive ! Surtout la marche rapide avec une petite pente de 5% . J’ai bien du griller dans les 600 calories d’après les machines. Bon, c’est moins bien qu’hier ou j’ai dépassé les 900 calories, mais c’est déjà pas mal :) Par la suite quelques courses pour utiliser mes tickets resto de 2012 restant. Queue de Lote, tranche de saumon, coquilles St Jacques fraîches, crevettes, jambon-blanc dé-couané dégraissé -25% de sel… Sans parler des légumes et fruit, que du bon ! De retour chez moi je m’attarde à trier encore quelques papiers et à monter une quinzaine de boites de classement.

Le soir je suis invité chez des amis que je n’ai pas vue depuis un moment. Fichue dépression, je m’isole, je veux voir personne et je reste seul comme une larve chez moi à m’apitoyer. Je suis bien content de m’être donné ce coup de pied au cul ! Il était temps que j’arrête de bouffer ma vie à me dire qu’elle rime à rien alors que j’ai de quoi la vivre pleinement ! Bref, soirée super, ils m’ont fait un repas de roi, spécial régime mais qu’avec des bonnes choses, c’était délicieux. S’ensuit des parties de jeu de chants à la Wii, de Mario party et de James-Bond en multijoueurs. On s’est bien amusé et le résultat : partit de chez eux 4h du mat couché 5h ! Ca fait du bien, même si la journée à été longue j’ai vraiment apprécié :) Nous avons discuté un peu de ce qui se passait pour moi en ce moment, essayer de comprendre un peu, de me motiver, ça fait du bien de parler à des amis.

 

Nous sommes le Samedi 19 janvier 2013 et j’ai passé une bonne journée, bien que malgré moi je n’ai pensé qu’à elle tout le temps, la mélancolie me dévore et je lutte.

Aujourd’hui c’était le grand nord. J’ai mis partiellement (mon bide actuel ne rentrait pas) ma tenue de pluie de moto, mon casque et mes gants et je suis partit au boulot malgré la neige. Bon c’était un peu casse gueule, bien que je plus pénible ait été les piéton traversant sans regarder au dernier moment obligeant des files de voiture à piler sur le verglas… Les gens par principe d’autorité sont inconscient et égoïstes. Sinon, je suis arrivé en vie bien que frigorifié, les doigts gelé, la barbe prise dans la glace et le blouson recouvert de givre. Sans parler de mon casque dont la visière étaient inutilisable car la neige fondue qui tombais gelais aussitôt ! Sinon journée sans trop de difficulté, j’ai découvert un autre site sympa, j’ai appris pas mal de trucs et découvert des petits jeux que je regrette ne pas avoir découvert avant :D Les rue étaient remplis de CRS car Jean-marc était (encore) en visite à l’école d’archi de Nantes. à croire qu’il à besoin de refaire sa baraque :p

Ce soir j’ai donc été au sport et j’ai pu atteindre 1h30 sans trop de difficulté ! Bon, j’ai terminé par le rameur et c’est tout juste si j’ai réussit à me lever de mon siège à la fin x) Mais c’était agréable de trimer comme ça, je me sent bien et je pense surtout à autre chose. Je n’ai cependant pas pu prendre de douche, des pancartes avec partout inscrit « EAU CONTAMINEE : LEGIONELOSE) pas très rassurant… et surtout pas de douches après l’effort, je déteste ça !
Sinon, j’ai résisté à beaucoup de tentations cette semaine, mais je sens que mon esprit me réclame sans cesse de quoi me sentir « mieux », tel que du chocolat, gâteaux,… Ce n’est pas dur de résister, c’est dur de ne pas pouvoir apprécier ce réconfort surtout.

 

Nous sommes le vendredi 18 janvier 2013, j’ai une douleur dans le ventre et l’esprit tourmenté, c’est un début de mélancolie sévère qui vient lutter contre ma motivation.

Pfiou, froid et fatigue aujourd’hui. Les doigts glacés sur la moto ce matin, je suis arrivé presque figé au travail. Journée longue, du monde à la cyber mais ça à été. Découvert pas mal de trucs, dont un système de scanner 3D avec un appareil photo et un logiciel sympa, du coup ça m’ouvre énormément de possibilités ! Je vais donc me remettre à la 3D :D Bref, journée assez fertile. Sinon je n’ai pas pu faire de sport ce soir, la salle était fermée, ils faisaient une galette des roi party à l’asso :) Du coup je me suis permis un petit bout de brioche et un verre de jus d’orange :D Juste après nous avons eu le droit à une démonstration de « Zumba » et je peux vous dire qu’ils s’éclataient à fond x) Ca avait l’air vraiment sympa, faut a tout pris que je test quand j’aurais moins de bide :D

Je suis fatigué, et courbaturé, je vais donc aller de ce pas me coucher.

Nous sommes le jeudi 17 janvier 2013 et je vais rejoindre mon lit. Je souffre un peu moins, mais en faisant attention, je m’aperçoit que je pense constamment à elle.

Aujourd’hui ce va être rapide, journée d’accueil au taff, pas très intéressant, un peu beaucoup seul et quasiment que des appels téléphonique j’en ai les oreilles qui sifflent encore. J’ai découvert un super site de geek, j’essayerai de vous poster le lien demain. Pour ce qui est du sport j’étais ultra motivé, mais à 1h15, alors que je m’apprêtais à faire un petit quart d’heure de marche forcé, deux crampes carabinées m’ont pris aux mollets. J’ai eu tellement mal que j’ai bien mis 5 min à rejoindre les vestiaires et je vous explique pas pour me déshabiller avant de prendre ma douche, une corvée tellement j’avais mal. Mais bon, ça m’a bien tué, je me sent bien, je sent que je vais bien dormir, enfin le peu de temps que je dormirai.

Je commence sacrément à me re-muscler, si je continue à ce train là je serai vraiment bien mieux d’ici quelques mois, en pleine forme avec un corps en excellente santé et bien équilibré voir très musclé. Enfin on verra bien, du moment que je perde ce surpoids c’est le principal. J’ai eu le malheur de m’allonger sur le lit pour faire un câlin à mon chat, j’ai bien faillit y rester toute la soirée ! Très dur de me relever, mais il faut que je me nourrice après l’effort. Du coup a cause des crampes, double dose de protéines, blanc d’oeufs dans ma soupe au cresson et du thon en boite avec fromage blanc 0% C’était super bon.

Nous sommes le mercredi 16 janvier 2013 et je suis en manque d’affection. J’essaye d’oublier à quel point elle me manque.

Aujourd’hui j’ai fais de l’accueil, demain pareil.Journée banale au boulot, rien de bien excitant. Pour ce qui est du sport, j’ai presque pu faire mon heure et quinze minutes, mais au bout d’une heure et dix minute une crampe au mollet est venu me rabaisser le caquet ! Cela sera donc pour demain, mais je vais passer directement à 1h20 je pense. J’ai bien tenu et surtout beaucoup augmenté la difficulté sur les machines, du coup j’étais en sueur en moins de 2 ! Mais c’était agréable et je me suis sentit bien. Je pense que ma forme de sportif va revenir au galop, plus qu’a éliminer cette graisse !

 

Ce soir j’ai été invité chez des amis pour dîner. C’était super bon et pas du tout calorique (M cuisine comme une chef !), on à bien discuter, c’était vraiment sympa, en tout cas ça ma fait du bien de les voir :) Je suis heureux qu’ils soient là et c’est vraiment gentil de leur part de prendre de leur temps pour moi en cette période. C’était donc une bonne soirée :) Pour le reste de la journée rien de spécial, je continue mes recherches, je regarde ce qu’il se fait en art du coté de Nantes, bref, je découvre.

Nous sommes le mardi 15 janvier 2013 et je suis épuisé. J’espère ne pas trop penser à elle cette nuit, j’ai besoin de trouver le sommeil.

Aujourd’hui j’ai fais le tri dans mes papiers. Des tas et des tas d’enveloppes, de feuilles volantes, de documents divers et variés que j’ai classé comme il faut dans des boites en carton. Cela me donne l’impression de tourner le dos à un cimetière… Mais au moins, ça a mis de l’ordre dans ma tête. J’ai bien du passé, mhhh un grosse partie de ma journée, j’en ai profité pour faire 2 ou 3 autres changements, vivement que tout ce bazar soit fini. J’ai été sans grande motivation au sport, je n’ai pas regretté de m’être foutu une fois de plus un coup de pied au cul, cela m’a fais un bien fou. J’aurai pu tenir facilement 2h et ce coup si j’ai pas fais semblant ! D’après les machine, j’ai fait plus de 13 Km en une heure plus les 10 min de rameur. Je vais rajouter un peu de temps tous les soirs, j’aimerai arriver à 2h par jour à la fin du mois, que ce soit complètement efficace. J’ai décidé de ne pas regarder mon poids de la semaine, juste le vérifier le vendredi ou samedi.

Pour ce qui est des sentiments, c’est toujours pareil, une sorte de cafard pesant, j’ai envie d’être réconforté, d’arrêté de me morfondre. Mais je combat toujours la dépression avec la même verve, la même motivation ! J’ai trois mois à tenir, je ne pourrais jamais dans cet état, je vais essayer de me foutre un autre coup de pied au fondement. Tout ça vient aussi de ma tendance à me sous estimer et cette façon de faire évoluer et améliorer mes « projets » dans ma tête, pratiquement tout le temps j’en arrive à la conclusion que ça ne marchera pas et là forcément… Mais je vais changer ça aussi ! :)

Nous somme le lundi 14 janvier 2013, le sport me fais du bien, il faut que je fonce et que je renvois chier mes idées noires !

Aujourd’hui c’était le grand ménage. Débarrassage de ma réserve, j’ai pu mettre la « machine à muscle » dans la voiture à ma mère, l’engin de torture est actuellement en Vendée stockée dans ma grange attendant d’être remonté pour que je puisse continuer le sport quand je serai là bas. Nous avons bien avancés aujourd’hui, ça commence vraiment à changer de gueule. J’ai pu terminer la réserve ce soir et continuer ma chambre. Il y a juste un problème de consoles, il va falloir que je trouve un système de caisse pour mieux les stocker et les transporter en Vendée si je dois déménager dans un plus petit appartement. J’ai fais un sacré tri en tout cas, j’ai viré pas mal de choses et c’est pas fini, je vais mettre mes pièces en évidence, rajeunir, créer des ambiances sympa. J’ai une idée de triptyque plutôt sympa pour le salon, il faut que je me bouge pour le faire !

Je me sens vraiment pas bien, comme une migraine, une sorte de malaise pesant et douloureux. Elle me manque incroyablement. Malgré tous les efforts que je fais à positiver, à essayer de devenir quelqu’un de nouveau, j’ai plus que jamais besoin d’elle. Je pense qu’avec notre relation à distance je me suis habituer à ne pas la voir pendant deux ou trois semaines, c’est dur mais pas impossible. Je pense donc que j’avais cet atout pour me motiver mais maintenant que le temps passe, ce besoin naturel d’être avec la personne aimée refait surface. Tout ce que je peux en conclure c’est que je suis sur de l’aimer. Cela me rend nostalgique, distrait, malheureux.

http://www.lacoccinelle.net/290213.html  Je pense que cette chanson de Madness résume parfaitement ma condition ce soir.

Nous somme le dimanche 13 janvier 2013 et je me sens seul sans elle.

Bon, je m’aperçoit en me relisant que j’écris de plus en plus mal, je ne me donne même pas envie de me relire c’est dire. Je vais donc essayer de faire plus attention et faire plus d’efforts ! Bien que cette journée soit passée très rapidement, elle fut riche et complète. Je n’ai pas pu aller voir mes amis en journée car ma mère est venu sur Nantes et je l’ai rejoins dans une grande surface pour les soldes. Rien de bien distrayant mais j’ai pu trouver un petit meuble pour ma salle de bain à un pris ridicule et ma mère à fait le stock de bons jeux pour les anniversaires des enfants. Une fois la foule évincée, nous sommes rentrés chez moi où j’avais continué le matin même après mon heure de sport le grand chambardement. Une fois le repas du midi pris vers les 16h, je me suis attaqué à la cuisine à coup de balais et d’éponge. Le soir j’ai rejoins des amis à une petite soirée où ils m’avaient invités en laissant ma mère bien installée, avec un thé chaud, un canapé confortable (j’espère), un ordinateur et des épisodes des experts sur la télé ! La soirée était très sympa, on à pas mal chanté avec « SingStar » c’était amusant même si je ne suis franchement pas doué en anglais :/ Je suis rentré vers minuit, un bonne nuit à ma mère qui n’avait pas osée éteindre la console où tournait le DVD et au dodo !

Journée plutôt sympa, ma mère est heureuse, elle à rencontrer quelqu’un qui à l’air bien pour une fois… On verra bien. Au sport je me suis étonné d’arriver un peu trop facilement mes objectifs avec peu de sueur. ce n’est pas que je ne fasse rien, au contraire, mais je suis trop fatigué pour faire plus que ce que je vais déjà en plus. Il faut que je dorme correctement cette nuit pour que je puisse me défoncer au sport. Je vais essayer de passer à 1h15 ou 1h30 d’effort.

 

Nous sommes le samedi 12 janvier 2013 et je m’occupe comme je peux. Je sent que mes sentiments essayent de prendre le dessus.

Je viens de passer 2h à regarder des vieux clips de Goteiner… C’est incroyable, je connais ses chansons depuis tout jeune mais je n’avais jamais vue un clip ! Ils sont complètement barré -__-’ Mais j’adore. Ca fout la patate quelqu’un qui croque la vie comme ça. J’ai postullé aujourd’hui à une offre d’emploi en tant que « Chef de projet » : http://www.atlantic2.org/recrutement/chef-de-projet-technique  Je n’y crois pas trop, j’ai des lacunes en programmation :/ Même si j’apprends vite ! Mais bon, on verra bien ^^

 

Pour la santé ça va, mal de bide avant le sport, je ne sais pas si la douleur venait du régime, d’un virus ou de mes sentiments, mais c’était douloureux… Mais c’est passé avec l’éliptique et la marche forcée :) Bon, je suis très fatigué, je n’arrive pas à dormir, mon cerveau reste triste même si je me bat pour pas l’être et forcément ça joue sur le sommeil. J’ai passé un bon moment à chercher une balle perdue à la MDE des Derv. cette après midi… Quelqu’un (on suppose mais on ne peux prouver) à tirer au révolver sur la mde il y a quelques jours… Franchement ce boulot me débecte, j’en ai raz le bol, même si on est utile et s’il y à des bons cotés, je suis blasé et de ne pas pouvoir utiliser mes compétences sa me frustre.

Demain je vais sans doute aller voir une amie et son mari, ils sont adorable et ça fait très longtemps que je ne les ai pas vue. Le soir je suis invité à une petite soirée avec des amis, ça va être marrant et ça va me faire du bien, il faut que je sorte. Demain matin, je vais chercher une paire de pompe de sport, marre d’avoir les pieds en feu et si je trouve un brassard pour Iphone ou un truc du genre en solde, pas que j’ai envie de m’isoler à la gym, mais Fun Radio au bout d’un moment…

 

Nous sommes le Vendredi 11 janvier 2013, le temps est gris et il fait froid. Je me les pèlent sur ma moto mais au moins je suis libre. Un peu trop inconscient à mon goût je trouve, faut que je me calme. La fatigue me rend plus faible et triste. Il faut que j’arrive à bien dormir, marre de délirer et de me réveiller tout le temps, de ne pouvoir dormir à partir de 5h du matin…

Pas mal de motivation aujourd’hui. J’ai pu discuter avec notre chef de mon projet de formation. Elle m’a dit que c’était une bonne idée et m’a conseillée d’en parler à la DRH. J’ai donc envoyé un mail à cette dernière, on va bien voir ce qu’elle en dit. J’ai pas mal fait évoluer mon projet artistique. J’ai demandé à un ami de m’aider pour le montage vidéo, je pense que pour une fois c’est un projet réalisable et j’espère prometteur. J’irai au bout en tout cas !

 

Pour le sport ça s’est bien passé, j’ai augmenté la difficulté de la course et de l’éliptique et fais un peu de rameur. J’ai dépassé mes 1h de sport et je me sens super bien, juste mes pieds en feu à cause des godasses, faut que j’en change ! Bouffe comme d’hab, j’essaye de varier les légumes, je me refais du poisson. Bon ce soir j’ai vraiment rien de spécial à dire, enfin j’ai le cerveau qui bouillonne, le coeur qui saigne et je suis bien fatigué.

 

Nous sommes le jeudi 10 janvier 2013, il est presque minuit, rien ne change si ce n’est mon poids qui diminue. J’ai beau essayer de regarder d’autres femmes… je n’arrive pas à m’imaginer avec elles.