Bienvenue sur Abominus

Abominus évolue, Snoop aussi !

Venant récemment d'avoir un bouleversement dans ma vie, je souhaite changer pour devenir quelqu'un d'autre, de meilleur, différent tout en gardant ce qui j'espère est bon en moi. Vous pourrez suivre, mais cela est plutôt à but thérapeutique, l'évolution du Snoop en Snoop 2.0 !

Catégories

Commentaires récents

Recherche par date

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Snooparrache

Première nuit sans somnifères et donc, sans dormir. Mes traitements étant passagers et ne voulant aucune addiction, j’ai terminé ma plaquette avant hier. J’espère juste que mon corps va se réhabituer à dormir de lui même ! Ces derniers temps j’ai quelques difficultés à ne pas avoir très faim le soir, pour compenser je me suis remis au bouillon et à de la nourriture très très peu calorique. Je vais faire par étapes, essayer de ne plus avoir besoin de médocs, manger un peu plus et plus équilibré (ce que je commence à faire le midi même si j’ai toujours mangé équilibré bien que très protéiné, j’ai complètement mis de coté les sucres lents et tous les lipides et je dois faire attention) et éradiquer cette « faim » du soir. Avec la musculation, je perds beaucoup moins vite des kilo, et mon corps gagne en masse. Du coup c’est moins visible, même si je suis rendu à presque 2h par jour de sport, je prend en muscle sous ma couche lipidique. Pour compenser cette prise de masse et le fait que la faim revient, je me défonce depuis 3 jours au sport. Je fais ma cardio pratiquement à fond et je dépasse du coup mon maximum cardiaque. Sur une durée d’une heure c’est épuisant, mais je commence à ressentir les bienfaits, je n’ai plus mal même en ayant « bourriné » et je récupère quasiment immédiatement. Bon à la fin je suis trempé et « rouge tomate » mais ils ont ré-ouvert les douches, du coup ça n’a aucune importance. Je pense que mon corps fabrique enfin beaucoup d’endorphines, je suis dans un état second quand je prend ma moto après le sport, une impression de liberté, de voler. C’est vraiment agréable et ça fait du bien ! Cela compense en quelque sorte mon manque de Sérotonine et ce que cela engendre même si c’est de courte durée. D’ailleurs en faisant quelques recherches, j’ai découvert que l’alcool et la cafeïne diminuaient grandement la sérotonine et donc augmentait d’autant plus la dépression. Je vais donc arrêter de me « réconforter » avec du Pepsi Max, cela me fait plus de mal que de bien apparemment, mais je ne vais pas non plus m’en priver quand il y aura du monde ou en soirée, juste ne plus en prendre quand je suis seul :)

 

La reprise de boulot se fait pas trop mal, je suis sur un site fréquenté pratiquement que par des jeunes autonomes de la Mission Locale, du coup j’ai un peu de temps pour moi, pour m’y remettre tranquillement. J’ai comme l’année dernière découvert que l’inscription pour Spot se terminai à la fin de la semaine… Je vais donc essayer de proposer des projets avant vendredi. Je pense travailler dessus demain matin vue que mon poste ne me donne pas l’obligation d’assister aux réunions d’équipe, ça sera plus simple ! Je commence l’écriture de George B. Il faut que je couche sur papier la première nouvelle qui me trotte dans la tête même si je ne sais pas encore qu’elle sera la chute >o< Sinon, je continue le dessin, je vais essayer de réaliser un Sherlock Cumberbatch pour M :) Bon, je suis loin d’avoir le niveau des peintures ou dessins que l’on peux voir un peu partout sur le net mais je vais essayer :p Puis c’est un dessin que je vais avoir plaisir à faire ^^ En ce moment je me rééduque musicalement, je profite de ma proximité avec la médiathèque pour y aller tous les midi chercher à pied une quinzaine de disques. Cela me permet de faire une petite promenade et de m’aérer l’esprit. C’est un peu dur avec le manque de sommeil et les médocs de garder la même motivation, mais je pense pour l’instant, ne pas trop mal me débrouiller, je prend juste un peu plus mon temps.

 

Nous nous sommes vue via Skype samedi dernier, c’était surtout pour elle, pour qu’elle puisse voir si elle ressentait de nouveau quelque chose pour moi en me re-voyant. J’étais fatigué et malade, du coup j’étais surtout distant, je n’avais pas envie de re-plonger dans cette nostalgie et de relancer ma machine à sentiments. Cela m’a fait bizarre de la revoir, même si c’était comme si nous nous étions vue il y a seulement quelques jours. Je pense qu’elle s’est confortée dans le fait qu’elle ne m’aimai plus vue le manque d’expression de son visage et que contrairement aux autres appels, elle ne m’a pas dit de ne pas hésiter si j’avais envie de la rappeler. On se reverra d’ici la fin du mois, histoire de papoter autour d’un brunch. Cela fait deux mois que je me prépare, que je m’habitue à être seul, sans elle. Je prend sur moi et j’essaye de ne pas y penser. Il faut que je passe à autre chose, que je me refasse une vie maintenant. Je n’ai pas le choix et j’en ai surtout besoin.

 

Nous sommes le mercredi 6 mars 2013 et je suis épuisé.

Voici quelques jours que je vais résumer brièvement. Parce que c’était difficile, que j’ai bien cru craquer, puis que finalement, j’avais l’air d’un con à pleurer pour quelqu’un qui ne m’aime plus. L’hypocrisie, les gens qui font semblant, je souffre et finalement c’est toujours le même jugement. J’ai donné tout ce que je pouvais, je vais continuer je ne sais plus trop pour quoi. Peut être pour me montrer que j’arrive à diriger ma vie, malgré qu’elle m’ait échappée jusqu’à présent. Je ne suis qu’un obèse qui veux ressembler à quelque chose d’humain.

 

Je n’ai rien envie de dire ce soir, je me demande même pourquoi j’écris.

 

Nous somme le samedi 2 février 2013, je continue mon régime, le sport, les gens me font croire que ça se voit. Le résultat sera là dans 2 mois, encore plus visible dans 6 assurément. D’ici là je serai quelqu’un d’autre.

Je lutte. Ce matin j’arrive à peine à me lever, malade, fatigué, épuisé. Je n’ai même pas ouvert les yeux que j’ai déjà mal à la tête et envie de pleurer. Je ne comprend toujours pas tout de cet appel d’hier soir, même si au final nous avons réussit à voir notre séparation différemment, à discuter de tout ça, j’ai mal, terriblement mal. Je me force à prendre un semblant de petit déjeuné, mon ventre se tord de douleur, il ne veux rien manger. Je prépare mes affaires de sport, mon repas du midi et je saute sur ma moto. je commence ma journée de travail comme si j’allais exploser, le temps semble tourner au ralenti, je pleure plusieurs fois dans la journée, j’essaye de me cacher des usagers, c’est la première fois que je craque comme ça. Des amis essayent de me réconforter ou de me dire d’être fort par internet, ce n’est pas que je ne les écoute pas, mais c’est dur terriblement dur, j’ai envie de ne plus souffrir, d’en finir, là, tout de suite, mourir pour ne plus avoir à affronter tout ça. Je sent que la dépression est là, pesante, en train de reconquérir son territoire goulûment.  Je ne sais plus quoi faire, j’essaye de lui en vouloir , de lui trouver des défauts, de la détester, mais je n’y arrive pas. Je sais qu’elle n’est pas parfaite, mais dans un couple on doit passer outre tout ça et j’y étais bien arrivé. Je comprend qu’elle me reproche de n’avoir pas changé assez rapidement malgré ses demandes, je trouve ça injuste, même si j’étais loin d’être parfait, j’avais beaucoup évolué, fait beaucoup d’efforts, j’essayais de le faire petit à petit et j’attendais le bon moment pour changer mes gros défauts.
Je reviens sur ce que je n’ai pas pu faire et je me dis que je ne pouvais pas tout faire en même temps, qu’elle exagérai ces derniers moment passé ensemble pour justifier son choix. On a fait des trucs sympa, effectivement je n’étais pas au mieux de ma forme mais je continuai mes efforts. Il y a eut des petites crises, des moments ou l’on s’est disputé ou mal compris, mais comme dans tout couple on ne peux pas être tout le temps sur la même longueur d’onde et certains changements qu’elle voulait que je fasse me demandais beaucoup d’efforts sur moi même.
Cette histoire de certitude de l’avenir me triture l’esprit, je n’arrive pas à concevoir une telle chose, je trouve ça.. Je me dis que je ne dois pas être soumis par mon amour pour elle, j’ai deux mois pour ne plus être aussi amoureux, deux mois pour en quelque sorte l’oublier et qu’à notre rencontre je puisse voir si je peux éprouver quelque chose pour elle, enfin, la voir autrement, d’une manière neuve, neutre et différente. J’espère qu’elle fera la même chose de son coté. J’ai le cerveau en feu, je ne fais que penser à tout ce qu’il aurai pu être fait, j’ai si mal et je suis à bout de force.
Le soir je rentre tranquillement chez moi, comme un zombi, j’ai rdv le lendemain matin avec ma responsable pour discuter de ma formation, elle va essayer de l’appuyer auprès de la DRH. Je passe par la salle de sport, mais je sais que mon corps ne tiendra pas, il faut que je me restreigne, je ne fais que 30 min de vélo elliptique, cela me fait perdre dans les 800 calories, ce qui est déjà très très bien. je rentre chez moi et je m’aperçoit que j’ai un message, c’est Y et M qui voulaient me voir, ils ont peur que je fasse une connerie sans doute et a vrai dire, je pourrais. Je les rappel, il viendront passer la soirée chez moi, c’est gentils à eux, cela me fera du bien je pense de les voir, j’en ai besoin. La soirée est sympa, on parle de tout ça, je me retiens de pleurer, c’est trop dur à supporter mais je tiens le coup. J’essaye de prendre en compte tout ce qui m’est dit, d’absorber les conseils et de voir ce qui est faisable dans mon état actuel.  j’arrive à allez mieux en fin de soirée, mais je sais que je souffre toujours autant. Ils repartent vers 22h30, cela m’a fait beaucoup de bien de les voir, mais je retombe quasiment aussitôt dans une bulle proche de la rupture. Je vais papoter un peux avec N, mais je ne reste pas très longtemps. Je discute avec une amie, qui me réconforte. Elle n’est pas la seule à dire que je suis quelqu’un de bien, un garçon « extra ». J’ai plus en plus de mal à y croire. on discute assez longtemps, elle essaye de me charmer pour que je pense à autre chose, mais je sais que c’est plus pour que j’ai la sensation de pouvoir être un jour de nouveau aimé que par réelle intention ; elle est lesbienne ^^ et je ne suis pas dupe. Je vais me coucher, je souffre trop.
Nous sommes le mercredi 30 janvier 2013. La nuit est blanche, je n’arrive pas réellement à dormir, je sombre dans un demi sommeil parce que mon corps me dit qu’il ne lui est pas possible de faire plus. je suis à bout.

J’ai coupé le réveil du dimanche. Je me préserve cette journée de repos, il faut quand même que je récupère de temps en temps ! Bien que la fatigue soit là je me réveille assez tôt et je somnole jusqu’à 10h. Je me lève, ce matin j’ai décidé de me préparer un « petit déjeuné » van Houten sans sucre avec lait écrémé bio et une galette de créréales souflés comme biscuit. Ultra diététique, ultra légé, très peu calorique, un petit dèj qui me permet de ne pas me priver de ce plaisir tout en étant dans la logique de mon régime. Bon la galette c’est un peu juste, mais vue que je ne peux plus manger comme avant, je met bien 10 min à la terminer. Le van Houten, c’est pas mal, j’apprécie le véritable goût de chocolat, bien que c’est un peu meilleur avec du sucre, ce n’est pas aussi fade que je me l’imaginai, je suis content.

Je parle à N qui est dans un demi sommeil, il se réendors à moitié et parle quand il est endormi. C’est un peu loufoque comme situation. Je reçois un sms, c’est elle qui m’écrit. C’est quelque peu surréaliste, j’espérais tous les jours avoir un appel d’elle me disant qu’elle ne voulait plus attendre les 3 mois, ou je ne sais quoi tout en sachant que ce n’était qu’un espoir vain et là, un sms… Fébrile je le lit, elle me dit qu’elle à regardée ce blog et qu’elle se trouvait hypocrite de prendre de mes nouvelles alors que je en le faisais pas. Elle me propose donc de m’appeler demain et une fois par mois pour savoir comment nous allons. Je suis un peu chamboulé, c’est en quelque sorte quelque chose dont je rêvais, mais en même temps, n’ayant jamais voulu que cela dure 3 mois sans contact, je me sent étrange, j’ai aussi un peu peur de ne pas dire ce qu’il faut ou de réagir comme il faut. Je lui répond que je suis d’accord, je dis que les trois mois c’est trop long et qu’elle peux lire ce blog, cela ne me dérange pas, il est surtout un moyen « d’assumer mes actes » comme dit dans le présentation ^^ Vue que je lui demande de m’appeler apres le travail et le sport vers 21h elle préfère m’appeler aujourd’hui, j’axcepte et on s’appel aussitôt.

Mon téléphone sonne, je répond, je n’ai pas du tout oublié sa voix, c’est comme si je l’avais entendue hier. Elle semble contente et/ou de bonne humeur, cela me fait plaisir, elle me donne des nouvelles d’elle, je suis content de l’écouter, de savoir ce qui se passe dans sa vie depuis que je ne suis plus « là ». Son stage, sa motivation, son diplôme, son mémoire, elle me raconte tout comme si rien ne s’était passé, cela me rappel nos discutions du soir sans les « je t’aime » à la fin. De mon coté je lui raconte ce que je fais, en fait, je résume un peu ce que j’écris sur ce blog. C’est un peu dur d’expliquer mes motivations, dire que c’est pour ne pas souffrir ou me foutre en l’air, dire qu’à l’origine c’était pour nous tout ça, mais que je le fais pour moi et peut être pour un « nous » futur ou autre chose.., j’ai l’impression de m’embrouiller. Nous raccrochons plus d’une heure trente après, j’ai l’impression que ça a duré 5 min. Je me sent bien, bien qu’encore un peu plus déboussolé. J’ai surtout peur de perdre ma motivation et de trop espérer, mais je ne vais pas craquer !

 

Je retourne dans le salon où N dors encore à moitié, les discutions sont futiles, enfin surtout incompréhensibles. Je nous prépare à manger, sauté de dinde au curry et fromage blanc 0%, c’est pas mal du tout. On regarde une série pendant le repas puis je me met à ranger. J’ai déplacé l’étagère de l’entrée, re rangé autrement la réserve, pour l’y inclure. Cela fait beaucoup de place au final. J’en profite pour réfléchir à une autre manière de ranger mes affaires et je continue le tri. Entre quelques pauses ordi et discute avec N, j’ai pas trop mal avancé, le résultat est convainquant, il ne me reste plus qu’a ranger le reste des affaires.

Le soir nous sommes invités chez Y et M, c’est la troisième fois, il faut à tout prix que je les invites à mon tour la semaine prochaine ! On a pas mal discutté, mangé un très bon poisson cuisiné par M. Je discutte avec elle par la suite de l’appel de ce matin pendant que Y et N regardent Diablo sur l’ordinateur. Je ne sais pas trop quoi dire, je suis forcément quelque par heureux c’est sur et certains mais je sais que je ne dois pas non plus me faire d’illusions ni de films. Ca me fais du bien d’en parler un peu avec une amie. La soirée se termine vers 23h40, on rentre en passant prendre de l’essence avec N, couché vers minuit 30, demain je vais être explosé, mais c’était une belle journée et la soirée fut très sympa.

 

Nous sommes le dimanche 27 janvier 2013 et je ne sais pas quoi dire, je suis juste certain que je l’aime pour ce qu’elle est, sa personnalitée, sa façon d’être et de vivre. Il faut que je recherche ce qui n’allait pas aussi, c’est un conseil de M et elle à raison, si quelque chose de nouveau est à prévoir, il faut mettre tout à plat dès le départ et partir sur de nouvelles bases. Je ne dois pas être le seul à porter les changements. Elle me manque.

Réveil à 8h.. Difficile, très difficile, je me retourne et j’essaye de me rendormir, bien que le réveil me rappel toutes les 9 min que je dois me lever. Je me bouge quasiment une heure après, la nuit à été courte. Préparation de mon sac de sport, discution avec Y et N, et je descend avec Y dehors attend M (c’est compliqué ! :D) qui en fait était déjà là. Je remonte boire ma décoction infâme et prendre mes affaires et je vais au sport.

Une heure de sport aujourd’hui aussi, 30 min de marche rapide avec pente de 5% et vitesse de 4.4. Ce n’est pas énorme mais cela suffit à ce que j’ai un rythme cardiaque poussé et que je sue. S’ensuit de 30 min de vélo élyptique, j’augmente comme chaque jour la difficulté, j’en suis à 10/11/12, j’augmente toutes les 10 min. Très éfficace, cette scéance me fais perdre plus de 1000 calories encore, c’est agréable car je ne sens pas mes muscles, juste un peu mal aux mollets mais comparé au début et avant la prise de protéines, ce n’est rien. Scéance efficace, j’ai déjà pas mal gagné en masse musculaire, je le ressent et ça se voit, bon bien sur faut regarder mes mollets ou mes cuisses :p mais je suis content du résultat, ma perte de poids se concentre autour de la graisse.

Une fois rentré on papote avec N, j’essaye de faire à manger, mais finallement je me couche 5 min avec Rosa. Chose à ne pas faire, elle reste à mes cotés a ronronner et on s’endors tous les deux, je me lève, la tête dans le paté deux heures plus tard, la journée est bien entamée. N s’était recouché lui aussi, je range un peu puis on se met a glandouiller et surtout parler devant les ordi. La journée passe, repas simple le soir, on rigole bien en jouant à Minecraft puis un peu à diablo. On se couche tôt, enfin vers minuit…

 

Nous sommes le samedi 26 janvier 2013 et le temps passe vite aujourd’hui. Ca fait du bien de se poser entre le travail, le sport et les sorties. Elle me manque

Journée qui semble longue au travail, pas réellement de monde, je m’ennuie quelque peu. Je parle pas mal le midi avec des dollègues pratiquant la musculation et le sport. C’est asser intérrésent d’avoir l’avis et la vision d’autres personnes. Le soir je passe par la salle de sport, rameur et vélo élyptique, je ne fais qu’une heure, car j’ai mon ami à la maison. Cela dit c’est largement suffisant je dépense entre 1100/1200 calories. La salle est étrangement calme, je suis arrivé plustôt que d’habitude ce doit être pour sa. Je discutte avec un utilisateur avec qui j’ai sympatisé.

Le soir c’est soirée « NostalG33k » avec deux amis, je continue mon rangement bien que je sais que ça sera le basard en fin de soirée. On va chercher Y vers 20h30/21h puis l’on passe faire quelques courses de « Geek » des gateaux apéro, gateaux au chocolat et pizza pour eux, pour moi du jambon, fromage aux herbes 0% et poisson. Je m’autorise à prendre une tablette de chocolat 99% de cacao, je vais re-tester, j’avais déjà tenté le coup ce n’était pas fameux.

 

La soirée se passe bien, je galère a récupérer mes cartons que j’avais rangés avec mes câbles de console, mes jeux, dans le fond du placard forcément. Quelques bugs de consoles, elles sont capricieuses vue l’âge, mais on a réussit quelques exploit avec des jeux de baston ^^ C’était bien bien sympa, on s’est bien marré. Il faudra remettre ça en tout cas ! On se couche vers 3h du matin, ca me fait une sacré journée, je suis sur les rotules, mais c’était agréable. Je vais bien m’amuser à ranger tout ça par contre >o<

 

Nous sommes le vendredi 25 janvier 2013 et j’ai l’impression de vivre tout ce que j’avais mis de coté avec ma dépression. C’est agréable. J’ai mis de coté ma souffrance ce soir, mais j’ai eu aussitôt très faim, envie de me baffrer de ce que mangeais mes amis, je suis en période « fragile », facillement démotivable je pense. C’est très dur.

Ce matin réunion syndicale, présentation de notre mutuelle, j’ai l’impression que je suis la seul choqué qu’elle coûte plus de 1800€ par an par employé… Le « représentant » essaye de nous vendre sa soupe en nous présentant un forfait censé être mieux parque qu’il à des options inutiles en plus, par contre, coté lunettes et dentaires, on y perd, même si d’après lui c’est faux, j’ai vraiment l’impression d’être pris pour un con. Je demande qu’on regarde les tarifs ailleurs, c’est pas possible de passer de 30 € par mois avec mon ancienne mutuelle à 150€ par mois pour pas grand chose en plus…Je sais bien que l’âge joue, l’entreprise et qu’on à une part patronale dessus mais quand même… Faut pas abuser. Suite de la réunion sur les problèmes rencontré par l’entreprise. C’est la première fois que je vois tout le monde être unanime, un raz le bol général, on à l’impression que les bisounours se réveillent, j’espère qu’on va se faire entendre mais bon… Je ne me fais plus trop d’illusions.

Après midi calme au nord, un peu de monde mais rien d’insurmontable. Je passe plus de deux heure à aider une jeune à réaliser sa lettre de motivation et surtout à la motiver réellement et lui faire comprendre que l’emploi et la formation qu’elle envisage n’est pas réellement ce qu’elle pense être et qu’il faut qu’elle prenne sur elle. Bref, ce fut extrêmement long, pas dans mon habitude, mais rien d’extraordinaire. Ce soir j’ai un ami qui vient pour le weekend, je rentre directement et je vais le chercher en voiture. Une fois de retour à la maison, je m’en vais rapidement faire ma séance de sport, bien que ce soit pas évident de partir aussitôt, je préfère ne pas louper une seule journée, car si je comence à trouver un prétexte même valable, je serai moins assidu et je risque de me démotiver.

A la salle il n’y a pas grand monde, je commence par le rameur, 30 min au max, ca me fait du bien. Seul bémol, l’écran qui tombe en rade de piles, je ne sais pas réellement combien j’ai dépensé de calories mais c’est dans les 500/600 normalement. Puis 30 min de vélo elliptique, je passe à la vitesse supérieure, niveau 8/9 et 10. Je fini la séance en sueur, pas du tout mal dans les muscles, c’est génial je ne perd plus que de la graisse. Par contre, je fini tous les soirs trempé, mais c’est limite un plaisir de le ressentir comme ça. J’ai donc du brûler dans les 1000/1100 ce soir, c’est déjà très très bien. Je ne m’attarde pas pour rejoindre mon ami, je dois prendre ma douche et nous sommes invités ce soir.

Petite soirée raclette avec des amis. Forcément, j’amène une boite de thon, un yaourt 0% et du jambon blanc. Je ne suis même pas tenté par la raclette, bien que le fromage me manque un peu, j’arrive vraiment bien à me contenir. Mes amis me disent que j’ai perdu du poids et que ça se voit, je ne sais pas, je n’ai pas réellement l’impression. On passe une bonne soirée papotage, bien que je me sente un peu a part des discutions. Je crois que c’était un peu ça que je fuyais quand j’évitais d’aller en soirée.  Mais c’était quand même très sympa, très agréable. Je pense toujours à elle, forcément, mais je me sens moins oppressé.

 

Nous sommes le jeudi 24 janvier 2013 et je me sens un peu ailleurs, pas trop dans mon élément, je pense que c’est la fatigue, il faut que je dorme.

 

Aujourd’hui journée tranquille, la cyber est calme sur le site où je suis ça fait du bien. j’en profite pour filer un coup de main à l’accueil. Le midi je teste ma deuxième poudre version vanille, beaucoup moins infâme que le pseudo chocolat, on dirai de la Danette, je suis rassuré ! Je fais un petit montage pour un faux diplôme que mes collègues vont offrir à une autre venant d’avoir son diplôme de C.I.P, ça m’occupe un peu. Chamboulement en fin d’après midi pour prévoir l’installation de stores, on déménage une partie de la cyber.

Une fois la journée terminée, je m’en vais  comme tous les soirs  au sport ou je dépasse largement les dépenses caloriques des autres fois, 1h30 pour 1600 calories environ. Je ne prend les protéines que depuis hier mais je sent que ca ne tire plus au niveau des muscles, ils vont bien et je sue beaucoup plus, preuve que c’est majoritairement la graisse qui fond ! Je suis content, de cette manière je résoud mes problèmes actuels. Pas de crampes, mais quand même épuisé, ce qui est normal… Je ne pense pas être en mesure de dépasser 1h30 pour l’instant, cela serai trop mauvais pour mon corps et 1500/1600 calories c’est déjà énorme. Quelques collègues m’ont fait des remarques comme quoi j’avais perdu du poids, personnellement je ne le vois pas, je me sent surtout mieux.

Petite soirée tranquille, papotages, un peu de jeux et visionnage de vidéo sur youtube, que des conneries, mais ca fait du bien ! Je me couche encore trop tard, c’est pénible, vue que je dors pas très bien, je suis fatigué en journée. Il faut que j’arrive à ne pas autant réfléchir une fois dans le lit.

Nous sommes le mercredi 23 janvier 2013 et je vais bien, fatigué, mais en meilleure forme physique.

Ce matin c’était un grand verre d’eau et un Kiwi, bien qu’il ai eu du mal à passer, je suis content de faire la part des choses et d’arriver à me remettre sainement à manger. J’ai réussit à dormir un peu, sommeil mouvementé, étrange, des rêves avec des sortes d’épreuves que je devais passer sans quoi je perdrais l’amour.
Le trajet en moto se passe bien, je redécouvre mes habitudes, cela me parait plus long mais je me sent plus vivant qu’avant. Le travail se passe bien aussi, je semble juste un peu discret, là je retrouve vite mes habitudes et je profites de mon temps libre, vue que c’est encore les vacances il y a moins de monde, pour rechercher des solutions pour améliorer les conditions de travail dans les cybers. J’ai par la suite participé au forum des animateurs Cyber-base et fais un sujet de présentation dans la section « Recherche d’emploi ». J’essaye de trouver une meilleure place, j’aimerais bien en tant que chef de projet ou chargé de communication mais je demande aussi en tant qu’animateur et comme je n’ai aucune possibilité d’évolution à mon poste à part celui de me sédentariser, je recherche si possible près de Paris ou à moins d’une heure de transport en prévision de la possibilité d’une nouvelle histoire. Si elle n’a pas lieu, je n’aurai qu’à dire que je cherche pour ailleurs, de toute façon je ne prend aucun risque, ce système de recherche d’emploi n’a que très peu de chance d’aboutir mais il faut tenter, ce serai dommage même si elle est minime, de passer à coter de cette chance.
La fatigue est arrivée, la faim aussi, un peu. J’ai donc pris comme repas une banane, j’ai bien du mettre 20 à 30 min pour la manger mais je n’ai jamais pris autant de plaisir à manger un fruit. J’ai apprécié chaque bouchée même si j’avais mal au ventre, c’était agréable d’avaler la nourriture simplement sans gloutonnerie, sans abus. J’ai perdu un peu de poids, quelque kilo, cela ne se voit pas et je sais bien qu’il faudra du temps avant d’avoir un corps différent, mais je le sens et je le vois quand je suis allongé.
J’ai fais des recherches sur la réalité augmentée, j’aimerai proposer un travail en Art là dessus, n’ayant pas d’atelier, c’est une bonne alternative pour intégrer d’immenses sculptures dans la ville. Cela m’a l’air d’être assez long à maîtriser, pas spécialement dur, mais long. Je vais devoir me remettre à la 3D alors que je me sens rouillé et il faut que je comprenne le fonctionnement. J’ai découvert un système ayant des applications dans le domaines de l’édition, j’aimerai tellement lui en parler, peut être qu’elle le connaît déjà, on aurai pu en discuter, savoir l’intérêt et les applications, cela pourrait l’aider un peu mais aussi m’aider moi à mieux comprendre. Le principe est simple, vous lisez un livre, un magasine, une bd et vous regardez les pages avec votre smart phone, un petit logiciel dédié et vous voyez apparaître des photos, vidéo, articles, sans rien avoir à configurer : http://www.layar.com Il faut juste qu’il considère que la page est un signet de réalité augmentée de pars sa forme, mise en page, ce que l’éditeur peux faire assez facilement.
Nous sommes le 2 janvier, j’essaye de me mettre dans la peau de quelqu’un de célibataire, je regarde un peu plus les femmes, j’essaye de me projeter. Pour l’instant ce ne sont que les hormones qui parlent, je ne ressent aucune envie, dès que je pense à quelqu’un c’est elle que je vois. Je teste comme je lui avais promis, la sincérité de mon amour et je sais qu’aujourd’hui elle est là, je vais donc continuer pendant 3 mois à ne pas être fermé comme je l’étais, a regarder un peux plus autour de moi, je verrai bien si autrement que les pulsions du bas ventre malheureusement incontrôlables, je peux éprouver les même sentiments pour quelqu’un d’autre.

Voilà, cela fait 4 jours que je n’ai pas mangé, pas que je n’en ai pas envie, mais, plutôt que je ne peux pas, envie de vomir, mal de ventre.  Cela fait 4 jours aussi que je ne dors pas. Etrangement, je ne suis pas fatigué, je n’ai pas faim, ma tristesse est telle, qu’elle me permet de tenir. Nous venons de faire un break. Après 7 ans d’une relation à distance, belle mais complexe, de petits nuages de temps en temps, quelques disputes souvent pardonnée par des câlins, des discutions à coeur ouvert, mais une relation remplie d’amour et de passions.
Je ne sais pas qu’elle sera sa décision, tous ce que nous savons c’est que nous allons tester notre amour l’un pour l’autre en étant séparé durant 3 mois, aucun mot, aucun appel, aucun texto si ce n’est la permission d’un petit sms pour son anniversaire. Notre première Histoire est finie, il ne nous reste plus qu’à écouter notre coeur pour savoir si une nouvelle histoire peux débuter. Avec de nouvelles bases, écrite sur l’écoute de l’autre, le dialogue, l’attention et l’avenir. 3 mois où je vais tester la sincérité de mes sentiments jusqu’au plus profond de moi.
De mon coté je profite de cette douleur pour devenir quelqu’un d’autre, avec de nombreux objectifs très difficiles me permettant de changer tout en gardant je l’espère le meilleur de moi même. J’en ai besoin, surtout pour moi. Bien sur, j’espère aussi, si nous construisons tous les deux une nouvelle histoire, être quelqu’un de meilleur, ayant grandit et mûri.
J’utilise donc ce blog, que nous avons tous déserté peu à peu pour m’en faire un cahier de suivi, une sorte d’endroits ou je vais me motiver, suivre mon évolution et assumer chacun de mes actes. Je ne pense pas pouvoir poster tous les jours, mais le plus souvent possible, quand j’aurai fais des efforts, qu’il y aura eu des évolutions.
Aujourd’hui premier Janvier, je suis motivé, j’espère pouvoir dormir, je dois me coucher tôt pour travailler demain. J’ai découvert un petit groupe sympa en écoutant France Culture, un rappeur de Roubaix, pas ce que j’écoute en temps normal mais vraiment très sympa : http://www.saltimbanks.fr/.

Bon là le dessin est pas terrible mais v’la les indications >o<

 

Voilà, ça fait un sacré bail que je n’ai point posté ! Bon il s’avère qu’en ce moment c’est un poil la folie au taff et que j’ai envie de rien une fois chez moi (épuisé >o<) du coup, je me remet un peu (bon c’est pas terrible mais j’assume :D) à une série de dessins que j’ai pu faire à une époque, dans le style silhouettes :) Je vais faire une série donc sur le thème « Madness » :D

 

Le problème des vacances c’est qu’on fait un peu tout à l’arrache et au dernier moment!

 

 

Voici le lien du concours de la Soupe de l’espace : http://www.soupedelespace.fr/leblog/concours-resourcons-nous/